Société

LE FILS DE SA VOISINE ÂGÉ DE 16 ANS VIOLE SA FILLETTE DE 05 ANS ET LA NARGUE APRÈS AVOIR FAIT LIBÉRER SON FILS DES FILETS DE LA JUSTICE.

#MAMAMIA 😭
: LE FILS DE SA VOISINE ÂGÉ DE 16 ANS VIOLE SA FILLETTE DE 05 ANS ET LA NARGUE APRÈS AVOIR FAIT LIBÉRER SON FILS DES FILETS DE LA JUSTICE.
” Bonjour Docteur David Eboutou. Je vous prie de m’excuser si je viens vers vous sans votre permission. Je suis une pauvre femme dépitée et sans défense qui est au bord du suicide. C’est un ami qui vit en Belgique qui m’a demandé de vous contacter après avoir requis votre autorisation en semaine.
Mon calvaire a commencé le vendredi 21 janvier 2022.
Ce jour là, Ma fille, la nommée NGONO NKE FRIDOLINE DANIELLA ,âgée de 05 ans, était rentrée de l’école comme d’habitude aux environs de 14 heures. Elle était accompagnée de ses deux camarades,les nommées ANASTASIE âgée de 06 ans et MIGUEL âgé de 04 ans.
Ma fille était habillée en tenue de classe et ses amis en civil. Ils ont mangé, puis les trois ont quitté la maison sans que ma grande sœur,qui est chez moi, ne s’aperçoive.
Puis, quelques temps après ma grande sœur va m’appeler pour me signaler que l’enfant n’était pas rentrée à la maison. C’est alors que je suis immédiatement rentré pour la chercher.
Nous avons cherché l’enfant dans tous les environs du quartier sans succès.
Vers 17 heures, elle est revenue avec ces camarades enfants. En voulant la punir , j’ai remarqué qu’elle avait une mine très pâle et elle avait des larmes aux yeux et disait qu’elle avait très mal au niveau de son pipi.
Sous la panique ,nous avons décidé de la déshabiller pour regarder ce qui n’allait pas.
C’est alors que nous avons remarqué que son caleçon était mouillé . En écartant ses pieds, nous avons vu ses fesses totalement rouges et la présence d’un liquide blanc, qui glissait encore de ses cuisses . Il s’agissait du reste du sperme.
Nous nous sommes donc rendus à l’évidence que pa fille venait de subir un viol.
Aussitot , nous sommes allés chez ma voisine du quartier , notamment la maman de sa camarade où elle disait qu’elle était pour voir plus clair.
Nous sommes ainsi tombés sur la nommée NGONO CARINE,ma voisine que nous allons interroger. Après avoir été informée de la situation, elle va nous a dire et je cite :
“Mes enfants sont rentrés depuis 12h . Ils sont venus me trouver à la maison et ta fille est arrivée devant mes yeux au environs de 14- 15 heures, et j’ai aussitot demandé à ma fille de 06 ans de la racompagner chez toi.”
Bien entendu, elle mentait, car les enfants ont été libéré de l’école à 13 heures passée et ils arrivent à 03 dans sa maison .
Les enfants ont trouvé leur grand frère , le nommé NDORO YANNICK ,âgé de 16 ans. Ils se sont mis à jouer puis , ensemble ,sont répartis chez moi et sont de nouveau répartis chez ma voisine , jusqu’à ce que cette dernière maman descende de la moto.
Nous sommes allés faire des examens et le viol a été constaté comme vous pouvez le voir sur le certificat médical que je vous envoie. Ma fille dit que ce tonton lui a fait déjà ça à 06 reprises.
Nous nous sommes par la suite rendus à la brigade du quartier SANTA BARBARA à Yaoundé où nous avons pratiquement fait 10 jours.
Le troisième jour, alors que le fils de ma voisine de 16 ans était détenu, car toutes les enquêtes se ramenaient à lui comme le responsable du viol, malgré le fait que sa maman lui demandait de ne pas avouer, ce dernier va finir par passer aux aveux complets.
Il explique qu’il était rentré de l’ecole et a trouvé ma petite Daniella chez eux avec ses petits frères entrain de jouer.
C’est ainsi qu’il il a porté ma fillette du salon pour la chambre.
Il dit qu’il a mise ma petite sur le lit et a retiré son caleçon avant d’introduire son sexe dans celui de ma petite fille.
il a déclaré avoir entretenu violé la petite Daniella à 4 reprises et il dit qu’il rassurait à chaque fois que ses autres frères jouaient à la cour où alors qu’il les chassaient.
Plus grave, il affirme que sa mère était parfaitement courant de ce qui se passait et c’est pourquoi ce jour, sa mère a demandé qu’on raccompagne rapidement ma fillette. Il dira devant les gendarmes que c’est sa maman qui lui a demandé de mentir aux autorités en affirmant qu’il n’avait jamais vu ma fille de peur d’aller en prison.
Je répète que toutes ces déclarations ont été faites devant les gendarmes de la Brigade de SANTA BARBARA, la mère et le père de ce garçon…
Seulement, la semaine qui suivait, ils ont été déféré au parquet administratif et on a renvoyé à la brigade et au parquet d’Ekounou et contre toute attente , ils ont été relâché pour des raisons qu’on ignore.
Je suis repassé à la brigade de SANTA BARBARA et au parquet pour connaître la suite car jusqu’ici, la famille de cette femme et elle-même ne cessent de m’insulter en me disant que cette affaire n’ira nulle part parceque leur fils est mineur.
Je suis en larmes au moment où je vous écris. Je demande justice Monsieur David Eboutou. Ma fille n’a que 05 ans et voilà que sa vie est détruite. Où irais je vivre ? Que dois je faire ? Au moment où je vous écris, mon enfant est très malade et pendant ce temps, le violeur de 16 ans et sa mère me narguent et m’insultent au quartier.
Je vous prie ,aidez moi.
Que les associations de défense des femmes sans défense me soutiennent.
J’interpelle la première dame ,Maman Chantal BIYA.
Je réclame justice.
Mon nom est MBALLA MERVEILLE LAURE et je répond au numéro : 650 18 37 48.
Dans l’espoir que les bonnes volontés m’aident ma fille et moi.
C’est avec les larmes que je vous remercie.

Récents infos

Explosion à Buea, voici les vidéos

admin@kamerbuz.online

Il Promet De L’épouser À La Maternelle, 20 Ans Plus Tard L’incroyable Se Produit, Voici L’histoire

admin@kamerbuz.online

Usain l’homme le plus rapide au monde ruiné après une escroquerie de plus de 12 millions de dollars

admin@kamerbuz.online

Ces trois frères ont tué une mère de cinq enfants et mis son cadavre

admin@kamerbuz.online

BALLA MVENG Marc Hugor a été assassiné dans la soirée du samedi

admin@kamerbuz.online

un passager prend clandestinement le volant d’une voiture et se noie dans un fleuve

admin@kamerbuz.online