A la une

le mari de Osinachi Nwachukwu a été arrêté



Cette arrestation fait suite à une plainte déposée par l’un des frères de la victime, accusant le mari d’être à l’origine de son décès vendredi dernier, dans un hôpital d’Abuja.


Pour la Presse, citant des proches de la Chantre, 𝗢𝗦𝗜𝗡𝗔𝗖𝗛𝗜 aurait été placée sous assistance respiratoire après avoir reçu de son mari, un violent coup de pied à la poitrine. Un coup de plus et de trop. Elle ne s’en relèvera jamais.
L’arrestation a été confirmée par le porte-parole de la Police, 𝗗𝗣. 𝗝𝗼𝘀𝗲𝗽𝗵 𝗔𝗗𝗘𝗛, qui a annoncée la mise en garde à vue du suspect, par les hommes de la division de la police de Lugbe. Une enquête a été immédiatement ouverte.


ELLE CROYAIT QUE SON MARI ALLAIT CHANGER
La sœur aînée d’Osinachi, “Favour”, a confirmé la cause officielle de sa mort ! ELLE EST MORTE D’UN COUP DE PIEDS QUE SON MARI LUI A MIS SUR LA POITRINE EN LA BATTANT !
UN INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC VANGUARD !
La sœur de l’artiste de musique gospel décédé la semaine dernière d’un prétendu cancer de la gorge, Sister Osinachi Nwachukwu, a révélé aujourd’hui à Vanguard Metro que sa sœur est morte à cause d’un amas de sang dans la poitrine suite aux coups de pied de son mari, M. Peter Nwachukwu.


En parlant avec l’un des membres de la famille, Mme Favour Made, qui est la sœur aînée de la défunte Osinachi, elle a exposé tous les traitements inhumains que sa sœur a reçus de son mari, avant sa mort prématurée.
Q : Nous avons entendu dire que c’est le cancer qui a tué Osinachi.
Elle n’est pas morte d’un cancer. Son mari, M. Peter Nwachukwu, l’a frappée à la poitrine avec sa jambe. Pendant tout ce temps, il l’a battue mais ma sœur nous cache tout ce qu’elle a vécu.


Avant, nous lui avons dit de sortir du mariage, nous lui avons dit qu’ils ne divorcent pas et que c’est juste une séparation. Mais elle pensait que Dieu était contre le divorce.


Nous lui avons dit que la séparation n’était pas un péché, mais qu’elle devait rester en vie et s’occuper de ses enfants. Elle nous dit toujours de nous détendre et que l’homme va changer.
Quand l’homme lui a donné un coup de pied dans la poitrine, elle est tombée et il l’a emmenée à l’hôpital sans nous le dire.
C’est son amie, qui vit dans l’État d’Ebonyi, qui a appelé sa sœur jumelle, car Osinachi a une sœur jumelle, pour lui demander : ” Ta sœur t’a-t-elle dit que Peter l’avait frappée à la poitrine ? ” La sœur lui a répondu que non.
C’est le coup à la poitrine qui l’a tuée.


Mon frère a dû demander au médecin ce qui l’avait tuée et le médecin a répondu qu’il y avait des amas de sang sur sa poitrine.
Malheureusement, ils n’ont pas dit au médecin qu’elle avait été frappée à la poitrine car le médecin aurait pu savoir quoi faire s’il avait eu une idée de ce qui s’était passé.
Chaque fois que nous lui parlions, elle implorait la paix et si nous faisions un geste, elle nous disait non, que nous devions nous calmer.


Q : Où résidait votre sœur et combien d’enfants avait-elle ? Et où est son mari aujourd’hui ?
Ma défunte sœur Osinachi vivait à Abuja avec son mari et quatre enfants, trois garçons et une fille.
Mon jeune frère qui est allé voir les enfants a dit que Nwachukwu n’avait pas été arrêté, qu’il était dans sa maison à Abuja. Quand mon frère est arrivé, les enfants étaient très heureux de le voir et ils lui ont dit qu’ils voulaient venir voir leur grand-mère qui est ma mère.


Q : Où sont ses enfants actuellement ?
Les enfants sont avec leur père. Mon frère est allé à Abuja pour voir les enfants. Mais je lui ai dit de ne pas y aller seul parce que cet homme est une bête et qu’il doit être accompagné.
Q:Alors, que dit le mari maintenant ?


Le mari ne fait que se vanter. Avant, il a dit à la sœur jumelle qu’il allait la séparer de sa sœur, qui était sa femme. Il ne nous permet pas de nous approcher d’Osinachi. Depuis qu’Osinachi s’est mariée avec lui, elle n’est jamais venue dans notre village, Isuochi, dans l’État d’Abia.
Elle n’a visité notre village que lorsque notre père est mort en 2017.


Même le jour où ils venaient pour l’enterrement de mon père, alors qu’il roulait à vive allure, Osinachi lui a dit d’y aller doucement, la prochaine chose qu’il a faite a été de la gifler.


L’Urim et le Thummim. C’est ma petite sœur, l’avant-dernière née de notre famille, qui était avec elle dans la voiture, qui m’a raconté cela. Lorsque ma petite sœur a voulu agir, Osinachi a recommencé à supplier et lui a dit de se calmer. Si j’avais été dans ce véhicule, je lui aurais simplement donné sa propre claque sans dire un mot.


Osinachi a un cœur très doux. Même sa sœur jumelle est plus courageuse qu’elle.
Sur son lit de malade à l’hôpital, lorsque la sœur jumelle lui a rendu visite, Nwachukwu ne lui a pas permis de rester avec Osinachi. Osinachi a alors commencé à supplier le mari de permettre à sa sœur de rester car elle souffrait de douleurs cardiaques, mais l’homme a refusé.


Nwachukwu lui a alors ordonné de quitter l’hôpital. Osinachi a alors supplié sa sœur de partir, mais son mari a refusé.
Q : Quelle est votre position dans la famille et combien êtes-vous ?
Je suis la première fille de la famille, nous sommes six filles et un garçon, soit sept.
Le garçon est le quatrième né et il a 30 ans.
Q : D’où vient Peter et que fait-il ?
Il est originaire de Nnewi, dans l’État d’Anambra. Il n’a pas d’emploi connu de moi.
En fait, il a ordonné à ma sœur de lui communiquer le mot de passe de sa chaîne musicale YouTube et lorsque ma sœur a refusé, il lui a craché dessus et lui a également dit que l’argent sur son compte était terminé.
Q : J’ai appris qu’il était le manager de votre sœur ?
Oui, il se comporte comme tel. Si ma sœur est inscrite à un programme, l’argent demandé pour le programme est versé sur son compte. C’est lui qui négocie le prix.
Toutes les sommes ont été versées sur son compte et ma sœur n’aura plus rien ou presque. C’est quelqu’un que Dieu a élevé.
Il pense que nous n’avons personne parce que notre premier fils est en retard, il est mort avant mon père.

Récents infos

Serey Dié met les choses aux claires

admin@kamerbuz.online

Voici les 4 vidéos de nos influenceuses exposant leurs immenses fortunes après leurs boulots à Porta Potty

admin@kamerbuz.online

Triste nouvelle : L’humoriste et artiste camerounais Cabrel Nandjip nous quitte suite à un accident de circulation

admin@kamerbuz.online

Une proche de Madame cooper parle des potentiels suspects

admin@kamerbuz.online

Emma Lohoues se prononce sur cette affaire de Dubaï : “La vie est un choix”

admin@kamerbuz.online

Dubaï Porta Potty : Exploitée s3xu3llement à Dubaï, cette dame meµrt à Douala

admin@kamerbuz.online