people buzz Stars

Rihanna, de nouveau enceinte


L’artiste de la Barbade a été l’attraction attendue du grand événement du football américain cette nuit outre-Atlantique, le Super Bowl LVII.

Dans son costume rutilant, Rihanna a soigné son entrée en survolant la pelouse du stade de Glendale, Arizona, lieu du 57e Super Bowl.


Déjà au-dessus du « game » en quelque sorte, la reine de la pop. « Bitch better have my money » pour commencer son show, en douceur, elle a ensuite enchaîné avec un medley de ses meilleurs tubes dont le très entraînant « Work », qui a mis immédiatement le feu à la foule de spectateurs.



Vêtue d’une combinaison rouge et d’un manteau assorti, Rihanna évoluait au milieu de plusieurs centaines de danseurs, tous habillés en combinaison blanche intégrale, certains sur des plateformes surélevées, d’autres sur le terrain même. Si elle a effectué quelques mouvements de danse, la première milliardaire à assurer le show du Super Bowl (1,4 milliard de dollars de fortune personnelle) a livré une prestation sobre, inhabituelle pour le feu d’artifice qu’est ordinairement ce rendez-vous annuel.



La chanteuse n’a pas non plus accueilli d’invité, une autre rareté pour ce show durant lequel même Beyoncé, en 2016, avait partagé l’affiche avec Coldplay et Bruno Mars.

Un deuxième enfant avec le rappeur A$AP Rocky



Un représentant de l’artiste a finalement indiqué au site du magazine The Hollywood Reporter que la star attendait son deuxième enfant, moins d’un an après la naissance de son premier fils, le 13 mai 2022, dont le père est le rappeur A$AP Rocky.




Rihana a ensuite choisi d’interpréter le très populaire « Wild thoughts ». Là encore, le public était en feu. Dans un ballet chorégraphique incessant, « Riri » a pris le contrôle de l’événement comme les Eagles de Philadelphie l’ont fait dans la première mi-temps du Super Bowl. Moment explosif, son interprétation époustouflante de « Run this Town » suivi par « Umbrella ».




Newsletter Olympique
Dans les coulisses des Jeux de Paris 2024

Le public était au bord de l’apoplexie après un tel enchaînement de tubes. Mais ce n’était pas fini… Le clou du show s’est fait sur l’inévitable « Diamonds », Rihanna s’élevant à nouveau dans le ciel de l’Arizona. Un vrai feu d’artifice.


« Représenter les femmes noires partout »

L’artiste de la Barbade, qui a donné naissance à son premier enfant en mai 2022, n’avait pas fait de concert depuis 2016.


En 2019, elle avait annoncé avoir refusé l’opportunité de chanter à ce spectaculaire événement en solidarité avec Colin Kaepernick, alors l’une des stars montantes de la NFL qui avait manifesté contre le racisme et les violences policières en s’agenouillant lors de l’hymne national avant les matchs.

Sa carrière avait connu un fort déclin ensuite, aucune équipe ne souhaitant plus l’embaucher. Le quarterback avait porté plainte contre les propriétaires des équipes de NFL, une plainte ensuite retirée après un accord financier. Rihanna n’avait pas tenu de traditionnelle conférence de presse avant le Super Bowl, mais a été interviewée par un présentateur d’Apple Music, sponsor de l’événement. Selon la chanteuse, le concert devait refléter ses racines caribéennes.



À lire aussiQuiz Super Bowl : êtes-vous incollable sur le plus grand événement du football américain ?


« C’est en grande partie pour ça que c’est important pour moi de faire ce show : la représentativité. Représenter les immigrants. Représenter les femmes noires partout. C’est crucial pour les gens de voir les possibilités (qui s’offrent à eux) », a-t-elle souligné.

Petit cocorico par ailleurs, le DJ français Snake qui a mixé avant le lancement du Super Bowl ce dimanche, la rencontre sportive la plus regardée de football américain aux États-Unis.



Récents infos

Tina Glamour règle des comptes avec Sidiki Diabaté !

[email protected]

Zaya Wade, le Fils de Dwayne Wade et Gabrielle Union, devenu une fille

[email protected]

Khloé Kardashian et son deuxième enfant par mère porteuse

[email protected]

Davido a menti sur l’achat du jet privé, voici la vérité…

[email protected]

Karolina Bielawska miss monde 2022

[email protected]

Fingon Tralala n’a pas apprécié le commentaire de sa compagne Noëlle Kenmoe Ofishal sur l’affaire Abou .

[email protected]