Société

UN CAMEROUNAIS POI*GNAR*DÉ À M0..RT DANS LES RUES DE DUBAÏ



⚫ UN CAMEROUNAIS POI*GNAR*DÉ À MORT DANS LES RUES DE DUBAÏ. 😭😭
😭Désiré a été retrouvé baignant dans son san.g dans les rues de DUBAÏ.
😭😭Les blessures présentes sur sa poitrine indiquent l’usage d’un poignard qui aurait servi à mettre fin à lui ôter la vie.😳


Le coupable de l’histoire a été connu et il s’agirait d’un ami proche avec qui ils
Ont voyagé ensemble pour se chercher à dubai pour le moment interpellé .😳😳
💔 Il passe aux aveux et les raisons de ce meurtre vont vous surprendre 😭 tout ça pourquoi ? 😭😭
Dans une vidéo qui fait la une de facebook nous écoutons son meilleur ami justifier de ses actes








Dubaï, la ville et un émirat des Émirats arabes unis réputé pour son shopping de luxe, son architecture ultramoderne et sa vie nocturne animée est de plus en plus risquée notamment pour les expatriés africains. La criminalité prend une propension galopante avec des crimes inouïs qui se répète quasi quotidiennement. Un Camerounais vient de l’apprendre à ses dépens. Il a été littéralement assassiné à coup de couteau. C’est ce que reprend le lanceur d’alerte Nzui Manto dans une de ses publications.


Le Camerounais en question n’a pas survécu à ces blessures, comme l’indique l’informateur.
« Désiré a été retrouvé baignant dans son sang dans les rues de DUBAÏ. Les blessures présentes sur sa poitrine indiquent l’usage d’un poignard qui aurait servi à mettre fin à lui ôter la vie. Le ou les coupables restent pour le moment inconnus », souligne Nzui Manto.


Notons qu’il y a une forte communauté camerounaise à Dubaï. Récemment une cinquantaine parmi eux, notamment en situation irrégulière avait lancé un appel à l’aide.
Ce n’est pas la première fois que les conditions de vie et d’accueil à Dubaï sont décriées sur les réseaux sociaux. A la recherche d’argent et du bien-être, beaucoup d’Africains en général et les Camerounais en particulier voyagent dans la ville. Mais une fois sur place, ils constatent qu’elle est loin d’être un paradis sur terre.


Le site d’informations Mimi Mefo Info a révélé dans la journée du mardi le 23 août 2022 qu’à Dubaï, plus de cinquante (50) migrants camerounais appellent au secours. Hélas, le gouvernement « les abandonne dans un camp de détention ».


En réalité, ils sont gardés au centre de détention d’Al Alweer à Dubaï parce qu’ils n’ont pas renouvelé leurs papiers : « Nous étions les premiers au camp de déportation. Ils viennent de nous retirer du camp de déportation et nous ont amenés ici. Mais maintenant, nous sommes au centre de détention ».


Le site cité plus haut précise qu’une autre personne interrogée a laissé entendre que « la police de Dubaï a appelé toutes les ambassades à venir signer pour leurs citoyens afin qu’ils puissent les rapatrier ».
Il a été donné de constater que « tous ont répondu positivement à l’exception du Cameroun qui n’est pas allé là-bas pour signer. Nous sommes là depuis une semaine, mais notre immigration n’a rien dit, ni ne s’est présentée maintenant, ils leur demandent de mettre leur vol ».


Les autorités du pays ne badinent pas avec la régularité des papiers. Les personnes gardées confient que même si c’est d’un jour que le papier a expiré, vous êtes inclus dans le lot ».
En l’état actuel des choses, les migrants camerounais sont pris au piège, bloqués et sans réponse de l’ambassade du Cameroun.

UNE CENTRAFRICAINE POIGN@RDE À M0RT SON COPAIN CAMEROUNAIS AU CARREFOUR.

 


Récents infos

Elle se fait régulièrement tabasser par son petit ami de 17 ans

admin@kamerbuz.online

Annulation de mariage à cause d’un statut WhatsApp

admin@kamerbuz.online

Poign.a.rdé à mort pour une bière à Niété-Kribi

admin@kamerbuz.online

Il Meurt Dans Un Accident Après Avoir Déposé Le Corps De Sa Sœur À La Morgue

admin@kamerbuz.online

UNE FEMME VERSE DE L’EAU CHAUDE SUR UNE PETITE FILLE POUR AVOIR MOUILLÉ LE LIT

admin@kamerbuz.online

Une mère malawite épouse son fils et affirme: “j’ai beaucoup dépensé pour son éducation”

admin@kamerbuz.online