Société

Une Fillette De 3 Ans Battue Par Sa Tante



Une scène des plus cruelle s’est produite il y a quelque mois de cela. Une femme a battu à m0rt d’une fillette de trois ans dans la localité de Bepanda au Cameroun. Les détails.

Une fillette de trois ans est passée de vie à trépas après avoir été sauvagement tabassée par sa tante. Après sa forfaiture, cette dernière a tenté de dissimuler le corps, avant d’être dénoncée par ses voisins. Selon les informations en notre possession, la fillette est la nièce de la dame en question. Elle était sous sa tutelle depuis ses premiers mois de naissance.


Malheureusement, la gamine sera dans un enfer qui ne dit pas son nom. Elle subit très vite des châtiments corporels. Dès les premiers mois de son existence, cette petite est victime de sévices corporels. A trois ans, elle a fini par succomber aux violents coups qu’elle recevait presque chaque jour. Un enfant adoptif dont les riverains ignorent l’existence de la génitrice, la petite vivait avec sa tante depuis plus d’un an.



PH.DR: Une fillette

La dame, déplacée interne de la crise anglophone est arrivée à Douala, a trouvé un homme avec lequel elle vit maritalement. Quelques temps après, elle est allée chercher cette enfant dans son village au Nord-ouest. C’est ainsi que les maltraitances ont commencé, la fillette est bastonnée pour la moindre bêtise avec du fil de fer.


Il y a moins de 6 mois la dame a été interpellée par la brigade territoriale de Bépanda pour avoir violemment bastonné cette enfant au point de lui casser le bras. Seulement elle a été libérée après avoir payé une caution et signé l’engagement de ne plus violenter la fillette.


Mais une fois à la maison, elle a continué avec des sévices corporels, allant jusqu’à menacer le voisinage.»  Le dernier coup mortel remonte au mois de décembre. La fillette est morte un jeudi après avoir reçu un coup à la nuque et sa nourrice a tenté de dissimuler le corps.

PH.DR: Une femme inconsolable


Ce sont les voisins qui, se rendant compte de l’absence de l’enfant, vont l’interroger, mais elle va les chasser. C’est à l’arrivée des éléments de la gendarmerie qu’elle dévoile le décès de l’enfant, informant l’avoir mise à la morgue de l’hôpital de Deido.

L’on apprend que la dame est d’une grande brutalité qu’elle était crainte par son voisinage.


Récents infos

Une jeune fille rep@ssée par s@ nourrice à Douala

[email protected]

Explosion de trois bombes artisanales pendant la course au Nord-Ouest du Cameroun

[email protected]

UNE EMPLOYÉE DU PORT DE DOUALA CHICOTTE 20 BÂTONS À SON COLLÈGUE ET PREND ET VIOLENTE TANGENTE DANS L’AIR AVEC SON MARI !

[email protected]

BALLA MVENG Marc Hugor a été assassiné dans la soirée du samedi

[email protected]

Un musicien tue 4 personnes en fuyant la police

[email protected]

Elle se sui*ci*de après que son chéri ait utilisé son argent pour épouser une aut*re femme

[email protected]